Accueil > Articles > Les forces stationnées en RDA et Tchecoslovaquie

Les forces stationnées en RDA et Tchecoslovaquie

sept. 1980

2005, par Maurice Faivre

DESCRIPTION

Groupe de Forces soviétiques (GFSA) en Allemagne de l’Est :

  • 3 armées blindées, 2 armées mécanisées, 1 armée aérienne tactique,
  • soit 9 DB, 10 DFM, 1 Div.Arti, 5 div. aériennes
  • 400.000 h., 7.000 chars, 7.000 blindés d’infanterie, 500 hélicoptères, 2.300 canons,
  • 200 rampes nucléaires, 900 avions tactiques, 800 missiles S.A.
  • Cdt en chef Ivanovski, du Comité central du PCUS
  • ensemble bien équipé et entraîné, cycle de six mois très chargés

Groupe de Forces Centre (GFC) en Tchécoslovaquie :

  • 5 divisions dont 2 blindées, moins de 100.000 h., 2 Cdts d’Armée
  • National Volks-Armee de RDA
  • 6 divisions et 2 div. de défense aérienne, 150.000 h. plus 100.000 gardes-frontières
  • 400.000 miliciens (Kampf-gruppen), 100.000 policiers, défense civile et jeunesse embrigadée

Armée populaire tchèque (APT) :

  • 2 Armées, 10 divisions, 1 armée de défense aérienne, 1 armée aérienne tactique
  • 180.000 h., 15.000 gardes-frontières, 35.000 policiers, 80.000 miliciens populaires.

EVOLUTION

Modernisation des matériels

  • chars T64 et T72, BMP67, SAU 122 & 152, LRM 240mm, Sol-Air n°6 et 8
  • SCUD nucléaire de portée 300 km, avions MIG23 et 25, SU17, hélico Hind et Hip

Augmentation du potentiel

  • 40 % chars, 50 % canons, 20 % avions en dix ans. 5 soldats au km2 en RDA
  • raisons historiques, idéologiques, techniques et économiques
  • total de 900.000 h., 14.000 chars, 4.400 canons, 325 rampes nucléaires, 1.000 hélicoptères
  • 1.800 avions tactiques, 1.100 missiles Sol-Air

Problèmes actuels

  • degré de confiance accordé au soldat, contestation de la jeunesse
  • besoins accrus en spécialistes
  • manque d’initiative des cadres, lenteur des réactions