Accueil > Réactions et correspondance > Lettre à l’ambassadeur Jean Herly

Lettre à l’ambassadeur Jean Herly

octobre 1997, par Maurice Faivre

Votre exposé du 4 octobre à L’Académie des Sciences d’Outre-Mer aura grandement contribué à éclairer les Français de bonne foi qui n’ont pas vécu les journées tragiques de 1962 en Algérie. Vous avez donné en particulier, du Général Katz et de Monseigneur Duval, une image plus véridique que celle des historiens et journalistes "politiquement corrects" (Ageron, Buis..etc...).

Poursuivant depuis plusieurs années des recherches dans les archives militaires, politiques et diplomatiques (ouvertes ou soumises à dérogation), je me suis efforcé d’écrire une histoire objective des combattants musulmans. S’agissant d’Oran, j’ai retrouvé un Journal de marche qui confirme tout à fait votre témoignage, et contredit la version de Katz (l’Honneur d’un Général). L’article ci-joint sera publié dans la revue du Professeur Pedroncini : Guerres mondiales et Conflits contemporains.

Ayant en 1963-1964 réussi à rapatrier les familles de mes harkis des Babors, je sais que malgré la bonne volonté des Consuls, leur capacité d’intervention dans le bled était fort restreinte. C’est ce que vous m’avez dit en réponse à ma question, et que confirme la lettre jointe du Général de Brebisson.

Je sais que votre exposé sera publié dans le courant de 1997 dans Mondes et Cultures. Ayant accès à des revues militaires et historiques, il me serait possible d’en faire dès maintenant une recension. J’ai relu votre texte et noté les passages les plus importants. Je vous demande donc l’autorisation de rédiger un article que je soumettrai à votre approbation.