Général Maurice Faivre - Historien

Accueil > Articles > De la colonisation à la pacification de l’Algérie

De la colonisation à la pacification de l’Algérie

réfléxions historiques

, par Maurice Faivre

Idées reçues, les médias mettent l’accent sur les méfaits du colonialisme : une conquête injuste, un crime contre l’humanité, un viol (A.Begab), une extermination (Le Cour Grandmaison), un génocide culturel (Assia Djebar), un exemple de traite des esclaves (Taubira). Les repentants triomphent à la télévision.

Les mêmes journalistes et certains historiens présentent la pacification de l’Algérie comme l’application fumeuse des principes de la contre-révolution (JC. Jauffret), une politique sans finalité, vague et hésitante (PH. Simon).

Pour les avocats du FLN, la pacification vise à camoufler des crimes de guerre qui sont le vrai visage de cette politique. L’armée terrorise la population (R.Branche), elle s’empare du pouvoir et multiplie exactions et sévices (S.Thénault). Les accusateurs de la loi de criminalisation condamnent l’armée française qui a conduit une guerre contre l’humanité.

Or ces accusations ne sont pas partagées par les principaux acteurs politiques et militaires, ni par les historiens qui font autorité.

[Lire la suite dans le fichier PDF : ]

Publié par le Magazine Le Casoar, Magazine des anciens élèves de l’École Saint-Syr.